Mubtada wa Khabar II

Pourquoi « Mubtada wa Khabar II »?

Tout simplement parce que l’article précédent n’était qu’une petite « mise en bouche ». Qui va piano va sano et inutile de mettre la charrue avant les boeufs…

Dans « Mubtada wa Khabar I », on a vu que la phrase nominale simple était généralement composée de deux noms, le mubtada (sujet) étant déterminé et le khabar (prédicat) indéterminé.

La suite à présent…

Dans certains cas, le khabar précède le mubtada et c’est ce qui nous intéresse ici. Quand?

1. Si le mubtada est indéterminé et que le khabar est un élément indirect. C’est bien joli cette petite règle, mais franchement, on aimerait bien un exemple… Voilà, voilà, ça vient!

Exemple: « Il y a un chat dans la maison » se construira en arabe « Dans la maison (est) un chat » et non pas « Chat (est) dans la maison ». Pourquoi le khabar est « indirect »? Parce qu’il contient une préposition, « dans » (en l’occurrence), par laquelle il est donc indirectement relié (c’est comme un transit) au mubtada. Capito? Direct = rien entre M&K / Indirect = quelque chose entre M&K.

Dans la maison (est) un chat.

2. Si le prédicat est un mot interrogatif.

Exemple: « Comment vas-tu? » se construira en arabe « Comment (es) toi? » et non « Toi (es) comment »? Le khabar précède le mubtada.

Comment (es) toi?

Pour le reste, j’ai quelques doutes, affaire à suivre…

Yallah (en attendant)!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s